Les médiateurs

Selon la définition du Conseil d’Etat : « Le médiateur est un tiers impartial, indépendant, compétent et probe qui est sollicité par les parties d’un commun accord, en vue de mener, avec toute la diligence requise, le processus de médiation dont il a été chargé par les parties. Le recours à un médiateur peut également être ordonné par le juge avec l’accord des parties, dans le cadre du règlement du litige qui lui est soumis. La médiation peut être confiée à plusieurs médiateurs. »

C’est un spécialiste de la gestion du conflit, un expert de la relation, formé pour accompagner la résolution d’un différend en restaurant le dialogue entre les parties. Son expertise consiste à offrir aux personnes un espace de discussion et à les accompagner vers le choix d’une solution commune acceptable pour chacune d’elle.

Les médiateurs du CIMA

Les médiateurs du CIMA sont tous agréés par la Fédération Française des Centres de Médiation (FFCM). Qu’ils soient issus des professions du chiffre et du droit ou de la société civile, ils répondent à une obligation de formation initiale et continue, et sont tenus par des règles de probité, de confidentialité, d’indépendance et d’impartialité. Cette exigence déontologique est clairement exprimée et encadrée par une charte de médiation signée par les Présidents des quatre Ordres et portée à la connaissance de tous les médiateurs.

Les médiateurs du CIMA peuvent intervenir pour tous les types de litiges dans la mesure où ce sont des experts de la dynamique relationnelle avant tout. Néanmoins, de par son interprofessionnalité, le CIMA compte dans ses rangs des médiateurs qui ont une grande expérience ou une forte culture des différents champs du chiffre, du droit, et de l’entreprise. La désignation des médiateurs se fait par un Comité de désignation composé de trois membres du CIMA : un Avocat, un Notaire, un Expert Comptable.